Programme MBCT

Le programme MBCT (Mindfulness-Based Cognitive Therapy – Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience) a été créé sur le modèle du programme MBSR, par des psychologues, dans le but de prévenir la rechute dépressive. Aujourd’hui, l’indication de ce programme s’est étendue à d’autres problématiques.

Ce programme se compose de huit séances de deux heures, plus une journée d’intégration, un entraînement quotidien et personnel de 45 à 60 minutes.

Matériel fourni : un document écrit contenant un descriptif des exercices ainsi que des enregistrements audio des exercices.

Il repose sur :

  • différentes pratiques de méditation formelle de pleine conscience : allongée, assise, étirements doux, marche et de méditation informelle
  • des pratiques informelles : actes de la vie quotidienne faits en pleine présence
  • un accompagnement et un support bienveillant de l’enseignant
  • des partages au sein du groupe si la personne le désire

Autres indications de ce programme : impulsivité, anxiété, compulsion alimentaire, addiction (lire Pleine conscience et santé).

La réussite de ce programme est conditionnée par l’engagement et les efforts mis en œuvre. Il s’adresse à des patients en rémission car la dépression entraîne des ruminations dépressives trop importantes et une difficulté à se concentrer.

Conditions de participation

  • entretien préalable
  • acompte à l’inscription : 100 euros (à Sati Formations – 23 avenue des Lierres – 84000 Avignon)
  • coût : 380 euros
  • engagement à être présent à toutes les séances, à pratiquer quotidiennement pour les pratiques formelles (de 45 à 60 minutes) et à s’exercer à la pratique informelle avec des exercices simples

Contre-indications

  • troubles dissociatifs
  • troubles psychotiques
  • troubles bipolaires non stabilisés
  • phase dépressive aiguë
  • attaque panique

Je m’inscris

« Le champ d’expériences où peut s’appliquer la pleine conscience est si vaste (incluant les sensations, perceptions, impulsions, émotions, pensées mais aussi la parole, les actions et les relations) qu’il peut énormément aider ceux qui souffrent de difficultés émotionnelles.
C’est la convergence d’une part, des dernières théories expliquant les effets des thérapies cognitives, et d’autre part, de l’approche mindfulness – qui voit les pensées comme des pensées, des événements dans le champ de la conscience indépendamment de leur contenu et de leur « charge » émotionnelle sans essayer de les changer, de les remplacer par d’autres pensées, ou de résoudre quoi que ce soit, et qui invite plutôt à les observer avec équanimité*. »
— Jon Kabat–Zinn

* Équanimité : égalité d’humeur, disposition affective de détachement et de sérénité à l’égard de touts les sensations agréables ou désagréables.